Comment améliorer le confort d’été dans sa maison RE 2020 ?

Le confort d’été est un sujet fondamental dans le cadre de la RE 2020. Depuis la RT 2012, le chauffage n’a pas posé de grands problèmes aux constructeurs ; par contre lorsqu’on parle de rafraîchir la maison pendant les canicules, les choses deviennent plus complexes. En supprimant le TIC (Température intérieure Conventionnelle), la RE 2020 devient de plus en plus exigeante concernant le confort d’été. À partir de 2022, les maisons neuves ne doivent pas dépasser les heures d’inconfort (DH) stipulées dans la nouvelle réglementation. Ainsi, pour atteindre cette nouvelle norme, nous allons vous exposer dans cet article les différentes techniques pour améliorer le confort estival dans sa maison RE 2020.

Bien choisir les matériaux

Pour respecter les exigences de la RE 2020 en termes de confort d’été, il est fondamental de bien choisir les matériaux de construction. Lors de la conception d’une maison neuve, le choix des matériaux doit reposer sur quelques critères essentiels :

•      une bonne inertie pour les matériaux

•     un bon déphasage thermique.

 L’inertie thermique des matériaux s’agit de sa capacité à stocker l’énergie extérieure. Avec une forte inertie, votre maison maintiendra une température constante aussi bien en été qu’en hiver. Le béton et la brique sont des matériaux possédant une bonne inertie, par contre le bois présente une faible inertie. Concernant le déphasage thermique, il constitue l’un des facteurs clés pour assurer un meilleur confort estival, car cela correspond à la capacité des matériaux à ralentir le transfert de la chaleur. Les meilleurs matériaux présentant un bon déphasage sont la laine de bois, la paille, le liège, etc.

 Toutefois, bien choisir les matériaux ne suffit pas forcément pour respecter le confort d’été établi selon la nouvelle RE 2020. En effet, vous devez également essayer de réduire les apports solaires à travers des systèmes de ventilations ou de rafraîchissements. L’objectif pour une maison individuelle et de ne pas dépasser les 1250 DH, l’idéal est que le DH d’inconfort annuel soit inférieur à 350. Afin de vous aider à atteindre ces objectifs, voici une sélection des leviers de réduction de l’inconfort estival pour votre maison neuve.

Les volets roulants automatiques ?

La première solution pour optimiser votre confort d’été est l’utilisation des volets roulants. En effet, les volets roulants automatiques jouent un rôle de régulateur thermique aussi bien en été qu’en hiver. Ils se ferment automatiquement pendant la journée afin d’empêcher la chaleur extérieure d’entrer dans la maison et s’ouvrent la nuit pour permettre aux fraîcheurs nocturnes d’y accéder. Même si les volets roulants n’assurent pas le plus faible DH d’inconfort, le rapport-bénéfice sur coût reste très intéressant avec 17 €/m2.

Le bardage ventilé

La RE 2020 préconise également l’utilisation du bardage ventilé pour améliorer le confort estival de votre maison. Il s’agit d’un système de revêtement extérieur favorisant l’économie d’énergie dans une maison. En effet, ce système facilite le rafraîchissement de la maison en été grâce à un phénomène de convection naturelle. Bien que le bardage ventilé s’avère une solution efficace pour réduire le DH d’inconfort, son coût est assez élevé avec 45 €/m2.

Le brise-soleil

Le brise-soleil ou BSO est un levier permettant de freiner la température solaire avant que celle-ci n’atteigne l’habitation. De ce fait, le BSO permet de réguler les échanges thermiques de la maison afin d’améliorer le confort estival. Lorsque le BSO est ouvert, il permet de bénéficier d'un rayonnement solaire plus important et lorsqu’il est fermé, il empêche la surchauffe de la maison. 

Le brise-soleil figure parmi les tendances actuelles pour la construction de maisons neuves, car il est doté d’un design moderne et épuré qui s’adapte facilement à différents styles d’architectures. En plus, les derniers modèles sont totalement autonomes grâce à une alimentation solaire.

Le brasseur d'air

Afin d’améliorer le confort d’été dans sa maison neuve, la RE 2020 incite les constructeurs à utiliser un système de ventilation économique, d’où le retour du brasseur d’air. En effet, le brasseur d’air permet d’augmenter la vitesse de l’air dans la pièce ce qui procure une sensation de fraîcheur et améliore le confort thermique pendant les canicules. Un brasseur d’air peut occuper environ 15 m² et doit être placé à une hauteur maximale de 3 m afin de respecter la norme du confort d’été établie par la RE 2020. Le BSO constitue une solution très efficace grâce à sa rentabilité qui est d’environ 13 €/m2.

Le puits climatique

Comme la RE 2020 favorise les systèmes de rafraîchissement naturel, le puits climatique figure parmi les solutions préconisées. Ce système de rafraîchissement passif permet de refroidir la maison en puisant l’air du sous-sol. En effet, à 1,5 à 2,5 m en dessous du sol, la température est quasi constante. En installant un puits climatique, vous allez pouvoir bénéficier d’une baisse de température de 7 °C à 12 °C. Même si le coût d’un puits climatique est assez élevé comparé à son apport (56 €/m2), c’est l’une des solutions les plus adéquates pour respecter le DH d’inconfort établi par la RE 2020.

La pergola

Actuellement, la pergola possède une version bioclimatique c’est-à-dire qu’elle peut aérer ou chauffer une maison en tirant parti du rayonnement solaire et de la circulation de l’air. Les nouvelles générations de pergola vont ainsi contribuer au rafraîchissement de votre maison pendant l’été. Dotées de lames orientables, les pergolas peuvent bloquer la température du soleil en laissant passer l’air. Dans le cadre de la RE 2020, la pergola est un système permettant de réduire considérablement les besoins énergétiques d’une maison neuve.

Site sécurisé

Nos coordonées

Ecom Expertise
09 79 99 85 24  (appel non surtaxé)
09 79 99 85 24
contact@ecom-rt2012.com
Skype : ecom-expertise
cloud-sync linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram