Ic construction : une exigence de la RE 2020

impact sur le changement climatique)
Ic construction, exigence de la RE2020, représente l'impact sur le changement climatique de la RE2020. Il comptabilise l'impact carbone de chaque matériaux et équipements pour la construction et également les composants utilisés lors chantier (bois, eau, évacuation des déchets du terrassement, etc.)

Ic construction ≤ Ic construction MAX moyen

L'exigence augmentera d'année en année, une mesure progressive. Dans un premier temps, de 2022 à 2024, il sera possible de respecter la norme de construction en utilisant les méthodes actuelles. Ensuite, de 2025 à 2027, puis de 2028 à 2031, les normes augmenteront. En 2031, le besoin sera inférieur de 35 % au niveau de référence actuel.

L'objectif de RE2020 est d'inciter les constructeurs à utiliser des matériaux moins énergivores. Cela inclut le bois, les méthodes de construction biosourcées et le réemploi des matériaux de construction ou des matériaux recyclés. Elle incite également les industriels des secteurs actuellement conventionnels, comme le béton et le polystyrène, à innover dans leurs procédés afin de réduire leur impact environnemental. Tous les secteurs de l'industrie de la construction peuvent participer à RE2020, mais ils devront faire des efforts. Les participants développeront de nouvelles solutions en mélangeant le bois avec d'autres matériaux, tels que l'acier et le béton.

Les seuils de l'Ic construction MAX moyen dans les années à venir

Maison individuelle

kg éq. CO2/m²

Logement collectif

kg éq. CO2/m²
de 2022 à 2024
640
740
de 2025 à 2027
530
650
de 2028 à 2030
475
580
à partir de l'année 2031
415
490

Ic construction : valeur modulée (zone géographique, altitude, surface, etc.)

Ic construction max = Ic construction max moyen × (1 + Micombles + Misurf) + Migéo + Miinfra + Mivrd + Mided
Avec: 

Icconstruction_maxmoyen : valeur de l’exigence Icconstruction_max pour un bâtiment moyen, dépendant de l’usage du bâtiment ou de la partie de bâtiment

Micombles : coefficient de modulation selon la surface de plancher de combles aménagés dans le bâtiment ou la partie de bâtiment, pour les maisons individuelles

Misurf : coefficient de modulation selon: 

   • la surface moyenne des logements du bâtiment ou de la partie de bâtiment, pour les maisons individuelles ou accolées; 

   • ou selon la surface du bâtiment ou de la partie de bâtiment pour les autres usages de bâtiment

Migéo : coefficient de modulation selon la localisation géographique (zone géographique et altitude) du bâtiment

Miinfra : coefficient de modulation selon l’impact des fondations, des espaces en sous-sol et des parcs de stationnement couverts – à l’exception des garages des maisons individuelles ou accolées – du bâtiment ou de la partie de bâtiment.

Mivrd : coefficient de modulation selon l’impact de la voirie et des réseaux divers du bâtiment ou de la partie de bâtiment.

Mided : coefficient de modulation selon l’impact des données environnementales par défaut et valeurs forfaitaires dans l’évaluation du bâtiment ou de la partie de bâtiment.
Site sécurisé
Nos coordonées
Ecom Expertise
09 79 99 85 24  (appel non surtaxé)
09 79 99 85 24
contact@ecom-rt2012.com
Skype : ecom-expertise
cloud-sync linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram